Harmoniser son corps et son esprit

FAQ

Shiatsu, le Corps en Conscience parce que le Shiatsu est un toucher de Conscience

'Etre un praticien qui se respecte va bien au-delà de la pure pratique d’une technique, même bien maîtrisée. En amont et en aval du geste, existe une dimension majeure qui embrasse la totalité de la relation existant entre le praticien et son patient.

Cette dimension est celle des échanges, la plupart du temps non exprimés ou perçus, qui construisent, au fur et à mesure de la consultation, ce qui fait son efficacité, son résultat, que ce soit pour le patient comme pour le praticien.

La relation patient/praticien, «traite» presque autant que la technique seule et la posture du praticien est essentielle, à la fois à une bonne technique et à la fois à la préservation du praticien qui sinon s’épuise.

Partie d’un tout qui le dépasse et auquel il participe, l’être humain résonne avec le champ vibratoire dans lequel il se situe et entre en résonnance avec lui en fonction de ce qu’il est, lui.

Toutes les pratiques orientales, qu’elles soient de soins (shiatsu-dô), des arts martiaux (aïki-dô, kyu-dô, ken-dô, etc.), mais aussi des arts comme l’art floral (ka-dô), la cérémonie du thé (chanoyu-dô) ou la calligraphie (sho-dô) en sont la démonstration vivante. C’est pour cette raison que toutes ces pratiques sont considérées comme des «dô», c'est-à-dire des voies, des chemins quasi initiatiques et non de simples techniques.

La qualité du geste y est transcendée par la posture de l’être qui l’engendre et pour atteindre à cela, ce geste a besoin de «présence», de concentration . C’est cela qui «organise» son être, structure son intention et qualifie ce qu’il va transmettre dans son geste.

De cette organisation émane également une capacité du praticien à faire abstraction de l’environnement, non pas dans le sens où il va s’en couper, l’ignorer voire le mépriser, mais dans le sens où il va s’en protéger. Il ne sera ainsi ni atteint ni parasité par lui. Les «énergies perverses», telles qu’évoquées en M.T.C. (Médecine Traditionnelle Chinoise), ne l’atteindront pas, quelles que soient leurs formes (énergies, virus, microbes, énergies climatiques etc...).

De cette organisation émerge aussi une capacité sans pareille à voir clair en soi. L’intention du praticien ne peut plus être ambiguë. Elle devient précise, pertinente et efficace. De cette organisation émerge enfin la véritable essence du praticien et l’amplitude de son action qui ne peut exister que parce qu’elle résonne chez le patient.

C’est parce que ce dernier fait écho à ce que le praticien propose, que la rencontre «soigne». Ce n’est ni parce que le praticien fait tout, ni parce qu’il «fait à la place», ni parce que le patient se sert voire se nourrit de lui, ni parce qu’il se décharge de tout sur lui. Comme en de nombreux moments de la vie, le parcours se fait à deux.

La charge et la responsabilité du praticien résident dans son devoir de placer la relation à ce niveau. Le patient est rarement en capacité de le faire voire même de l’envisager, quelles qu’en soient les raisons. Ce positionnement implique de la part du praticien une grande clarté dans sa démarche, une humilité bien au-delà de l’attitude apparente, un respect du bagage que lui amène le patient et une qualité d’être réelle.

Le praticien ne peut par conséquent aucunement envisager de ne pas faire un minimum de travail sur lui, que ce soit sur les plans physique ou psychique. Il n’est pas question ici de mysticisme ou d’ascèse. Il est question de respect de son corps et de son esprit. La pratique de certaines techniques aide à cela. La seule donnée qui compte, est celle de cette exigence vis-à-vis de soi qui fait que l’on se tient droit, dans tous les sens du terme'.

Source : Michel Odoul (Enseignant et Praticien de Shiatsu)

 

1 - Le Shiatsu est un Art Manuel

SHI (doigts) ATSU (pression) : la pression progressive du pouce accroche l’Energie dans la matière et mobilise l’Energie.

Le Shiatsu est un Art, un Art manuel : le praticien, en lien avec son hara (le centre vital qui se situe dans l’abdomen) écoute avec ses mains, toutes les réponses aux tests réflexes. Il y a une grande part d’intuition et d’expérience dans la pratique du Shiatsu. 

L’Art du Shiatsu est de percevoir l’Energie en profondeur dans le corps, de sentir le mouvement, la nature, la vibration du Ki. En fait, dès que l’Energie est mobilisée en profondeur, c’est le corps entier qui parle, qui répond. A ce moment, l’Energie va pouvoir s’équilibrer, se rééquilibrer (relâchement des pressions émotionnelles et des tensions physiques dans le corps).

 

2 - Le Zen Shiatsu

Je pratique le Zen Shiatsu, élaboré par Masunaga Senseï. Ce Shiatsu est une alliance entre la philosophie Zen (le contact avec sa vraie nature) et la Médecine Traditionnelle Chinoise .

Le principe Zen est d'entrer en contact avec sa vraie nature, la conscience de l’être dans une logique d’unité corps-esprit.
Le Shiatsu est un toucher de conscience, c’est le principe de la pression progressive du pouce (par ex.) qui accroche l’énergie dans la matière et mobilise l’énergie. Le Shiastu est avant tout un moyen d’harmonisation du corps, des émotions et de l’esprit, favorisant ainsi une véritable rencontre avec soi-même.
Qui plus est, le Shiatsu fait référence à la MTC, Médecine Traditionnelle Chinoise, pour laquelle c’est aussi dans le corps qu’il faut chercher l’esprit !
Nos peurs, nos blocages, nos émotions sont susceptibles de se cristalliser, ainsi générer des inconforts, des douleurs que le corps exprime.
Le Shiatsu permet d’apprendre à écouter le langage du corps : ses besoins, ses limites, une perception de ses blocages, rencontrer ses émotions enfouies dans les couches musculaires…
Au gré des séances, notre rapport au corps évolue, se transforme pour une relation plus harmonieuse avec soi-même, avec les autres, avec la vie.

 

3 - Comment se déroule une séance de Shiatsu ?

Le Shiatsu est une question d’interrelation et de confiance entre le receveur et le praticien.

La durée d’une séance de Shiatsu est d’environ 1h30.


Dans un premier temps, j’accueille la personne, je l’écoute sur la base d’un questionnement ouvert relatif à l’objet de sa demande, son mode de vie, son histoire médicale au sens large.

Puis le receveur s’installe allongé au sol sur un futon ou sur une table de massage et le cœur de la séance est là : pendant près d’une heure, je reste dans l’écoute en réalisant les gestes que je ressens les plus adaptés à cette personne et à ses attentes. La plupart du temps, j’effectue un shiatsu du corps entier qui a pour but d’harmoniser l’Energie, de soulever les blocages, de délivrer de la pression émotionnelle. Et le Shiatsu va évoluer, sur plusieurs séances, en fonction des réponses du corps.
A la fin de la séance, je laisse le receveur prendre son temps pour ouvrir les yeux, si besoin, boire un verre d’eau, puis nous échangeons, nous faisons un bilan de séance.
J’apporte des conseils adaptés à la personne (alimentation, étirements, exercices physiques, sommeil …)
Ce que mentionne souvent le receveur après la séance de Shiatsu c’est le sentiment très fort d’être tout entier, dans une unité, à sa place.

 

4 - Le Shiatsu peut-il guérir une pathologie ?

Si beaucoup de troubles peuvent être pris en compte par le shiatsu, cela ne signifie pas qu'il y ait toujours guérison. En fait, le Shiatsu va stimuler les défenses naturelles du corps et renforcer le terrain de la personne, il participe ainsi à l'amélioration de l’état de santé. Et, le Shiatsu stimule notre propre force d’auto-guérison en instaurant un dialogue avec notre propre corps.

 

5 - Les principales raisons qui amènent la personne à demander un Shiatsu ?

Beaucoup de personnes souhaitent recevoir une séance de Shiatsu pour des problèmes de santé restés sans réponse suffisante du côté de la seule allopathie (dépression, allergies, effets secondaires de traitement (maladies), fibromyalgie …) ou des troubles liés au stress (insomnie, ballonnements, règles douloureuses, céphalées, migraines …) ou les troubles musculo-squelettiques.
De plus aujourd’hui, nombre d’entre nous prennent la santé comme un reflet d’évolution personnelle considérant que le corps est intelligent et qu’il nous dit, quand il souffre que nous devons changer dans notre vie. Beaucoup souhaitent être plus acteurs de leur santé.

 

6 - La durée d’un suivi en Shiatsu ?

Le nombre de séances et le rythme proposés varient selon plusieurs critères (l’âge, la résistance énergétique, la pathologie, l’ancienneté du problème ..).

Certaines font le choix de recevoir une séance à chaque changement de saison ( saison chinoise, soit environ 1,5 mois avant nos changements de saison occidentaux) pour aider l'organisme à entrer facilement dans la dynamique de la nouvelle saison.

 

7 - Un Shiatsu peut-il avoir des effets indésirables ?

Oui, mais ces effets sont bien vite oubliés en regard des bienfaits que le Shiatsu procure.
En fait, au cours des 48 heures suivant la séance, ou dans le temps des premières séances, la mobilisation de la circulation énergétique peut provoquer une phase de résistance de la tension avant le relâchement. Ces signes traduisent une réaction saine du corps.

 

8 - Une femme enceinte peut-elle recevoir un Shiatsu ?

Le Shiatsu, lorsqu’il est donné par un praticien compétent, est tout à fait adapté à la femme enceinte qui a quelquefois besoin de soulager certains maux comme nausées, constipation, douleurs lombaires, jambes lourdes et  a aussi quelquefois besoin d’être entendue, soulagée dans ses inquiétudes.

 

9 - Comment le praticien de Shiatsu évalue l'Energie de la personne ?

Il existe différentes formes de bilans énergétiques comme la prise des pouls (qui est souvent pratiquée par les acupuncteurs) et/ou le bilan énergétique du hara (abdomen) et du dos (le hara et le dos présentent une cartographie précise en relation avec les organes et les méridiens). Puis, l'observation : l'aspect des cheveux, du visage, les odeurs, les couleurs, sont autant d'indications pour le praticien.

 

10 - Le praticien envoie-t-il de l'Energie au receveur ?

Le praticien a un rôle de régulateur en identifiant la ou les zones de plénitude et/ou de vide et il n’est pas rare qu’à l’issue d’une séance de Shiatsu, le receveur mentionne par exemple des sensations de fourmillements, de ‘déplacements chauds ou froids’ d’une partie du corps à une autre.

NB : Les termes ‘Plénitude’ – ‘vide’ en Médecine Traditionnelle Chinoise :

 La plénitude est une abondance de ‘Qi pathogène’, le vide est une insuffisance de ‘Qi correct’ (différentes formes de Qi qui protègent le corps).

 

11 - Les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise ?

Qu’y a-t’il sous le terme Energie Qi ?
Nous pourrions traduire Energie Qi par souffle – l’Energie invisible mais il existe différentes formes d’Energie Qi : le Qi de l’air, le Qi des aliments etc …


Qu’y a-t’il sous le terme Méridien ?
Les méridiens sont des vecteurs d’Energie (les méridiens véhiculent l’Energie), ils font le lien entre les Energies extérieurs (chaleur, climat …) et l’être humain. L’Energie circule dans le corps par l’intermédiaire de ces méridiens.


Les 5 Eléments ?
5 Eléments ou 5 mouvements découlent d’une observation empirique* de la nature, de son évolution, de sa transformation continuelle. Les 5 Eléments correspondent à 5 matières (Bois, Feu, Terre, Métal, Eau).
*Empirique : qui s’appuie sur l’expérience et non sur la théorie.


Yin et Yang ?
Ce sont avant tout des concepts philosophiques qui permettent de comprendre le fonctionnement du monde. Toute chose, tout être peuvent être évalués en termes de Yin et de Yang, il s’agit de déterminer les proportions relatives de Yin et de Yang.
Par exemple, le chaud n’est pas Yang dans l’absolu mais Yang par rapport à plus froid qui est Yin.

 

 
BOIS/EST/PRINTEMPS : L’Energie Yang croît
FEU/SUD/ETE : Paroxysme du Yang
METAL/OUEST/AUTOMNE : Déclin du Yang et naissance du Yin
EAU/NORD/HIVER : Le ‘Grand Yin’

Les organes ‘Terre’ (Rate-Pancréas/Estomac) ayant une énergie saine, notre pouvoir de réflexion est juste et nous avons confiance.
Les organes ‘Métal’ (Poumon/Gros Intestins) en bonne santé induisent une action prompte, claire, nous savons utiliser l’argent à bon escient et une tranquillité sereine nous habite.
Les organes ‘Eau’ sont forts, ils nous donnent la volonté et le courage d’entreprendre, d’avancer.
Les organes ‘Bois’ (Foie/Vésicule Biliaire) fonctionnent bien, notre pouvoir de décision et de planification est efficace et nous cultivons aisément la patience.
Les organes ‘Feu’ travaillent harmonieusement avec l’ensemble, notre conscience est lucide, paisible, stable, l’esprit joyeux.

 

TABLEAU DE CORRESPONDANCE DES CINQ ELEMENTS EN MTC


 

 


 

Recevoir la Newsletter :